Yuriko Kimura & Matthieu Roffé – Onde corpuscule

Accueil  /  à la une  / 

Un duo piano-flûte et franco-nippon , qui sait enchanter par un lyrisme à la douceur jamais démentie et qui frappe juste sans outrecuidance ni compromis.

Originaire de Fukishima, Yuriko Kimura a poursuivi ses études classiques à Kunitachi, avant de se fixer en France en 2001. Elle s’est d’abord dédiée à la musique classique, notamment avec le quatuor de flûtes Eolia, mais sa rencontre avec le vibraphoniste Philippe Macé l’a orientée vers le jazz et les musiques improvisées. Diplômée du département jazz du Conservatoire de Paris, elle a participé à des master-classes avec Dave Liebman et Jean-Marie Machado, et fondait déjà un quartet avec Matthieu Roffé au piano, avant de se produire avec lui en duo, lors de tournées au Japon : la première en 2013 (album « Live in Fukishima« )

Originaire de Nilvange, Matthieu Roffé, qui a d’abord étudié le piano classique à Metz, est lui aussi diplômé du Conservatoire de Paris, dans la classe jazz d’Emil Spanyi, le pianiste de différents groupes de Christophe Monniot. Professeur au Conservatoire de Lausanne, dans le département jazz dirigé par le saxophoniste George Robert, il a intégré le groupe No Square et le quartet de Matteo Pastorino, l’un des meilleurs clarinettistes européens actuels. Il a également fondé le Chamber Metropolitan Trio (album « Arkhé« ).

Si Yuriko Kimura comme Matthieu Roffé sont passés par la classe jazz du Conservatoire de Paris, ils ont aussi une solide formation classique. C’est principalement celle-ci qui est mise en évidence dans cet album tout entier dédié à la musique de chambre intimiste, aux atmosphères d’une grande quiétude (Le soleil se lève, Jardins suspendus), en accord avec une tradition japonaise ancestrale (Mizaru, Kikazaru, Iwazaru, Hinomaru) mais que traverse parfois une tornade impromptue (Kinkaku-Ji). En dehors de ces compositions originales (cinq de la flûtiste, quatre du pianiste), le répertoire comprend une courte pièce de Jean-Sébastien Bach et Syrinx de Claude Debussy : autre preuve de cet ancrage classique.

Yuriko Kimura site web : http://yuriko-kimura.com/fr/

Matthieu Roffé site web : http://matthieu-roffe.com/site/index.php

  • Details