So what, presque 30 ans après « Comment va la vie sous le Gueulard »

Accueil  /  à la une  / 

So what, presque 30 ans après « Comment va la vie sous le Gueulard »

Soirée thématique en deux temps

18h00 : Sous le Gueulard, la vie (1992)

Projection du documentaire d’Emmanuel GRAFF et Isabel GNACCARINI (48 mn)

Emmanuel GRAFF, né en 1965, a vécu les premières années de sa vie à Uckange, à côté de l’usine, puis à Thionville. En 1979, alors âgé de 14 ans, sa famille migre à Lausanne (Suisse). Mais après quelques années, il revient régulièrement dans la région et se découvre fasciné par ces Géants de Fer et également attiré par le brassage des populations créé par ce tissu industriel.
Après des études du développement à Genève et des études de socio-anthropologie à Lausanne en 1988, il cherche à mêler sa passion pour le cinéma avec le regard de sociologue acquis à l’Université. Ce sera fait trois ans plus tard, en 1991, alors même que la région du Fer connaissait de nouveau une fermeture d’usine, cette fois à Uckange.

http://cmca-med.org/film/la-trace-des-peres/

Discussion avec Emmanuel GRAFF

20h30 : La Fumée du Gueulard (1h10)

Création créée en résidence en 2016 par mouveLOReille

« Un émouvant voyage de plus d’une heure dans la mémoire collective de toute une région, la vallée de la Fensch en Moselle, marquée par son passé industriel de bassin minier et sidérurgique. Et ce à travers des contes traditionnels revisités, des récits de vie, des textes d’auteurs contemporains (Anne-Marie Brescia, Jacques Ciscato et Ariel Thiébaut). Si cette création est d’une grande authenticité, d’une justesse exemplaire, c’est qu’elle repose en partie sur un important travail de collectage de la parole à travers les témoignages des derniers survivants de générations de mineurs et d’ouvriers sidérurgistes, recueillis notamment dans des EPHAD à Nilvange et à Hayange. Un travail réalisé, entre autres, dans le cadre d’une résidence au café-culture Le Gueulard à Nilvange, en Novembre 2016, et avec l’aide d’associations locales comme le Berceau du Faire. La réussite de ce spectacle tient aussi beaucoup à la complicité qui existe entre la conteuse et la musicienne (guitariste et bassiste), leur duo fonctionne parfaitement, avec un jeu d’échos constant entre les mots et les notes, entre les récits et les mélodies. On sent une même exigence de qualité au niveau de l’écriture des textes (il y a beaucoup de très beaux passages au cours du spectacle, avec une forte dimension poétique) et au niveau de la composition musicale, du choix des chansons.  »

Cristina MARINO, le Monde – Extrait http://contes.blog.lemonde.fr/2018/11/21/au-rigoletto-ariel-thiebaut-et-berengere-charbonnier-redonnent-vie-et-voix-a-la-memoire-ouvriere-de-la-vallee-des-anges/

Pour que LOR et l’art des bobards enchantent
une LORraine d’ici et d’ailleurs, d’avant et de maintenant
les chenilles ouvrières usinent la parole conteuse et l’improvisation musicale
Usinage et tissage de contes, récits de vie, chansons et lectures.
Des fragments de vie, des bribes d’histoires collectées
Mémoires vives ou disque dur de la feuille
Le vécu et l’imaginaire cousu en patchwork
Au fil des mots dans la Vallée des Anges
Les langues se délient et les notes aussi !
Viennent s’y entrelacer les mots d’auteur
Qui se recueillent dans le haut-fourneau poétique
Qui sidère et surgit des cœurs « en sol mineur ».

Création contée en musique, lecture et chanson

Public à partir de 12 ans

https://www.youtube.com/watch?v=CIi0woHzBjY

Ariel THIEBAUT à la parole conteuse. Elle cherche sa voix depuis sa mue, il y a plus d’une quinzaine d’années, inspirée et éclairée par une des grandes figures du renouveau du conte, Catherine ZARCATE (2006, 2011), enrichie par un tissage théorique initié par Bernadette BRICOUT, spécialiste de la littérature orale à Paris VII. La conteuse formatrice Nathalie LEONE l’a aiguillée sans réussir à la convertir au point de croix, en improvisation du récit de 2013 à 2015 (Centre d’animation Château-Landon, Paris ). Elle intervient en 2015 à un colloque sur la Baba Yaga à l’E.N.S. avec balai et pilon. Grâce à Suzy PLATIEL ethnolinguiste, elle fait partie d’un atelier de réflexologie sur le conte, à la suite d’une formation au C.L.I.O. de Vendôme en 2016 et met en place des quadratures du cercle de parole en milieu scolaire. Elle a également exploré des jeux de pistes contées avec Rachid AKBAL (2012), Ludovic SOULIMAN (2013), Henri GOUGAUD (2015), Myriam PELLICANE (2016) Luigi RIGNANESE (2018) Yin et Yang de sa parole contée se pose à présent sur le sonore tapis roulant des compositions de…

Bérengère CHARBONNIER aux cordes sensibles musicienne parolière à fleur d’oreilles et sourire électrisant, guitariste et bassiste autodidacte gourmande d’histoires et d’aventures, improvisatrice tout terrain en deux temps, trois mouvements. Elle aime poser ses notes sur la parole comme la rosée sur la langue, qu’elle soit conteuse ou chantée. Elle fait en sorte de mettre en valeur l’écoute des contes, en étant présente et discrète à la fois. « Là, on la voit , là on l’a voit pas « . Elle joue de ses cordes sensibles, cherche toujours à développer les cordes à son arc pour que chaque instrument apporte une nouvelle sororité aux mots. Elle installe des atmosphères, atmosphères venues de divers horizons dont celui du quintet pop rock Numéro Six dont elle fait partie depuis 2014. Participe en musique et chant depuis 2016 aux goûters musicaux de l’association L’oiseau-Nuage à l’institut Gustave Roussy de Villejuif. Récemment, elle compose des musiques et des chansons pour la compagnie de mouveL’Oreille.

Ce duo féminin de contes en musique se nourrit de ses rencontres, lieux d’accueil et de convivialité trinquant au sel de la vie. La conteuse et la musicienne souhaitent élargir l’audience du conte auprès d’un public adulte pour partager la sagesse populaire cuisinée au goût du jour.

La musique et les chansons font partie intégrante de toutes leur créations contées qui les ont amenées à bénéficier des regards de Yannick JAULIN, Pépito MATEO et Michel HINDENOCH.
Leurs créations sont les fruits d’un hasard distillé et d’un bazar organisé sur le fil des histoires traditionnelles remastérisées pour les oreilles d’aujourd’hui.
Tel est leur défi …

mouveLOReille programme également des rendez-vous du conte avec scène ouverte et spectacle de conteuses et conteurs # territoires et frontières # saison 2 à la B.A.M! de Malakoff https://www.b-a-m.org/

http://www.mouveloreille.fr/#Actualite_de_mouveLOReille.A
https://www.facebook.com/mouveloreille/Arbre à Palabres (2018)

Crédit photo de couverture de cette annonce : Nathalie Ovion.

  • Details