NERUDA  PIANISTE Poèmes retrouvés

Accueil  /  à la une  / 

« Poèmes retrouvés »

 

Récital de piano et de poésie,
autour de Pablo NERUDA
et de ses poèmes inédits

Avec Roberto SCHERSON, pianiste
Et Philippe SPILLMANN, récitant

Le récital, d’une durée totale de 1h30, alterne des morceaux de piano seul et des plages de poèmes récités en musique.

Lors des morceaux de piano seul, Roberto SCHERSON peut laisser exprimer sa virtuosité et sa technique pianistique, à travers des œuvres de CHOPIN, MOZART, GERSCHWIN…

En alternance, Philippe SPILLMANN récite des poèmes de Pablo NERUDA, accompagné au piano par R.SCHERSON au travers d’œuvres de compositeurs européens, : CHOPIN, RACHMANINOV,BRAHMS, CHOSTAKOVITCH, BACH…mais aussi de compositeurs sud-américains : PARRA, ORTEGA, RAMIREZ, JAJA . Certains poèmes seront même, pour la 1ère fois, accompagnés d’extraits du Concerto pour piano que R.SCHERSON a composé récemment.

Les « poèmes retrouvés », inédits, sont tirés de « Tes pieds je les touche dans l’ombre », aux Editions Seghers, parus en mars 2016. D’autres poèmes proviennent du célèbre recueil du « Mémorial de l’île noire ».

La poésie de NERUDA est écrite pour être dite et entendue, avec « ces multiples échos où se trame un rythme aussitôt reconnaissable et inimitable », et l’illustration musicale lui donne une dimension nouvelle. A travers ces poèmes, écrits entre 1950 et 1973, le spectateur découvrira une large palette des thèmes chers à Pablo NERUDA, prix Nobel de littérature : ses racines, sa patrie, la nature, l’amour, l’engagement, le peuple chilien, les devoirs du poète…

 

Les artistes.

 

Roberto SCHERSON (Santiago du Chili, 1957), pianiste et compositeur franco-chilien, jeune élève au Conservatoire de Musique de Santiago, il débuta avec l’Orchestre Symphonique du Chili et étudia aussi la composition. A vingt ans, il reçut une bourse française et fut élève au Conservatoire de Paris. En 1984, il entreprit sa 1ère tournée aux Etats-Unis au Music Center de Los Angeles. En 1996, il enregistra en Allemagne un CD de Chopin. Il fut applaudi ensuite au Théâtre des Champs Elysées à Paris pour le 105ème anniversaire de la mort de Chopin en 1999.

Son jeu, qui allie technique, rigueur et expressivité, et la qualité de ses concerts (en 2002 au Avery Fisher Hall, Lincoln Center New York, avec l’orchestre de Minsk en 2011…), lui assurent une place dans la tradition de l’art du piano.

Roberto SCHERSON, artiste engagé, aime présenter la musique en dehors du cadre habituel et rencontrer le public, parfois éloigné des lieux de diffusion classiques : pour cette raison, il a créé une association (Association de divulgation musicale) qui participe à des concerts pédagogiques pour le public jeune, organise des concerts transversaux (musique-poésie, danse, …), et il donne des concerts privés pour être au plus près des spectateurs, et échanger avec eux…

 

Philippe SPILLMANN (Nancy, 1959), retraité de l’enseignement et comédien amateur par passion. Depuis 30 ans, il a interprété de nombreux rôles au sein du Théâtre du Risorius, sous la direction de Michel-Jean Thomas, en touchant à tous les genres théâtraux avec Synge, Rabelais, Goldoni, Shakespeare, Kaiser, Visniec…puis avec le Théâtre de Poche du Pays-Haut avec Duras, Lagarce…

Depuis 2005, il porte la parole de Primo Levi au travers de lectures scéniques de « Si c’est un homme », en conciliant ainsi sa passion du théâtre et son engagement militant pour que les jeunes générations sachent.

Philippe SPILLMANN est président du Théâtre du Risorius 2, compagnie amateure, il est aussi engagé dans de nombreuses associations, et met ses compétences de comédien au service de diverses manifestations culturelles pour en assurer l’animation : « Les ailes du Livre de Longwy », « Vauban en lumières », les concerts de la chorale « Le Kaléïdophone »…

En plus du théâtre, il a joué dans divers courts-métrages : « le spectre du fer » et « les jours heureux » de Maxime Simone. D’autres sont en cours de tournage et de montage…

Dire les poèmes de Pablo NERUDA, c’est faire entendre l’écriture d’un poète engagé, prix Nobel de Littérature, qui a mis son talent au service de son peuple. C’est rendre sa poésie accessible au public, et lui donner la place qu’elle mérite dans ce monde où la barbarie ne cesse de croître.

 

Genèse du spectacle.

 

Le 24 septembre 2006, Roberto Scherson, pianiste, et Philippe Spillmann, acteur, ont donné un récital unique à l’église romane de Mont Saint Martin, à l’initiative de la Ville, pour rendre hommage à la Laïcité. Ce récital alternait le piano, et la poésie de Pablo Neruda, avec une douzaine de poèmes tirés du « Mémorial de l’île noire ».

En Juin 2011, à la Fondation Pablo Neruda au Chili, 21 poèmes inédits ont été retrouvés, dans des boîtes, des archives, des tiroirs…et ont enfin été édités au Chili en 2014, puis en France en mars 2016. Le projet a aussitôt germé de faire connaître ces « poèmes retrouvés » au public, par le biais d’un nouveau récital composé de moments de piano seul, où le pianiste peut faire entendre son talent, et d’autres où les poèmes sont récités avec accompagnement au piano.

Ce récital, donné pour la 1ère fois à Longwy le 19 mars 2017, dans le cadre du Printemps des Poètes, a rencontré un grand succès. Il fut redonné à Nancy le 15 mai 2019.