Frédéric Borey TRIO

Accueil  /  à la une  / 

Frédéric Borey TRIO

Frédéric BOREY (saxophone), Damien VARAILLON (contrebasse), Stéphane ADSUAR (batterie)

Une toute nouvelle aventure pour ce saxophoniste installé à Paris depuis 6 ans. Après six albums sous son nom, et actuellement co-leader des formations Lucky Dog (Borey-Loustalot-Zelnik-Pasqua), Unitrio (Argentiéri-Borey-Tissot) et 3 Elements (Felberbaum-Borey-Montana), ainsi que sideman dans de nombreux autres projets (Lionel Loueke, Jesse Van Ruller, Zool Fleischer, Denis Leloup, Charlier-Sourisse Multiquarium big band, Michel Legrand big band, François Lapeyssonnie ‘Outline’…), il éprouve une forte envie de s’exprimer en trio saxophone-contrebasse-batterie, aux côtés de Damien Varaillon (contrebasse) et de Stéphane Adsuar (batterie), une rythmique attentive, dynamique, sensible… pour une formation qu’il définit comme « acrobatique », à travers un répertoire de standards du jazz, source musicale intemporelle et générationnelle, ainsi que de quelques compositions personnelles. « Un parfait équilibre entre tradition et modernité ».

Site web du groupe : https://www.fredericborey.site/new-trio
Lien Soundcloud du groupe : https://soundcloud.com/fredboreytrio/tracks

Fortement influencé par certains styles de l’histoire du jazz comme le hard-bop, le cool-jazz et les musiques métissées, mais aussi par la musique classique  »impressionniste » pour sa richesse harmonique et son climat, Frederic Borey n’a jamais cessé de s’intéresser aux nouvelles émergences stylistiques du jazz, que ce soit de provenance américaine ou d’Europe (du nord particulièrement).
Sa musique reflète totalement ces multiples inspirations, dégageant à part égale énergie et sensibilité. Son atout principal (dixit la presse spécialisée), repose sur la qualité de son écriture musicale, alliant interaction et respiration. Un parfait équilibre entre harmonie et rythme, où l’aspect mélodique prédominant lui a valu une sincère reconnaissance auprès de son audience :

« Borey exerce un pouvoir quasi hypnotique » (Citizen Jazz)
« la voix de son saxophone reste magnifique » (Jazzmag-Jazzman)
« étonnante démonstration à la fois de la pureté de son jeu et de son talent d’écriture » (ENA magazine)
« a most accomplished and literate musician » (Jazz Journal Record Reviews)
« un mélange subtil de science et de douceur… avec beaucoup de classe et d’authenticité » (Jazz Focus)
« Borey est comme un acrobate de haut vol… Un jazz terriblement efficace » (Dernières Nouvelles du Jazz)
« beaucoup de musicalité et d’expressivité chez ce musicien et beaucoup d’inspiration chez ce compositeur » (Top Audio)

Depuis ses débuts, la sonorité que Frederic Borey dégage de son saxophone lui a également valu quelques éloges par la presse spécialisée :

« Ceux qui ne le connaissent pas encore vont découvrir sa superbe sonorité moelleuse (on pense à Joe Henderson) et son phrasé tout en souplesse et fluidité, signe des meilleurs. Le son est plein et pur et la puissance toujours retenue permet un jeu précis et plein de nuances » (Jazzmag-Jazzman)
« On l’avait découvert avec son précédent disque, Lines, et on avait été totalement séduit par le son qu’il tirait de son ténor » (Citizen Jazz)
« Sa sonorité suave et moelleuse sert admirablement son chant » (Blog de Choc)
« Le son de Frédéric Borey, quel que soit le saxophone qu’il emploie, est plein, moelleux et fort séduisant » (Top Audio)
« Sonorité moelleuse et lumineuse, phrasé souple et nerveux… » (Jazzmag-Jazzman)
« La première impression, qui ne fait que se renforcer à l’écoute de l’album, est due à la beauté de sa sonorité… avec un son droit et velouté, léger et plein, un phrasé souple et impeccablement maîtrisé (Citizen Jazz)

Son travail musical est régulièrement récompensé :
– 4* jazzmag/jazzman
– « Elu Citizen Jazz »
– « Révélation jazzmag/jazzman »
– « Choc » jazzmag/jazzman

  • Details